Je me suis souvent posé la question de savoir s'il fallait tronquer ou non le contenu de ses flux RSS. 

Après beaucoup de recherches et d'analyses d'utilisations de ceux-ci, je me suis rendu compte qu'il y avait des avantages et des inconvénients dans les deux cas.

En fait la question est de savoir si vous voulez une masse d'utilisateurs qualitatifs ou quantitatifs.

Je vais vous exposer différents arguments suivant le cas de figure.

Solution quantitative : Il faut tronquer les flux RSS ! 

  • Le flux rss sert avant tout à amener le lecteur sur son site/blog, lui donner envie de lire la suite de l'article.
  • Le nombre de visite augmente sensiblement lorsqu'on tronque ses flux. Mais cela reste une masse quantitative.
  • Vos contenus sont uniques : Aucun risque d'avoir un site peu scrupuleux qui vous vole vos contenus via un robot quelconque (et faites moi confiance ce procédé est de plus en plus utilisé). 
  • Si vous monétisez votre blog par des campagnes de pubs (adsense ou blogbang par exemple), il est intéressant d'amener le maximum de personnes sur votre site/blog. Plus il y a de personnes et plus elles sont susceptibles de vous faire gagner de l'argent. 
  • En cliquant sur le lien pour lire le contenu dans son intégralité, le lecteur verra votre identité visuelle et pourra la reconnaitre si vous l'utilisez sur d'autres sites (attention je parle de site ou de blog à forte influence ou basé sur un sujet précis) . Les principaux agrégateurs (Netvibes Igoogle) n'appliquent pas les styles de votre site/blog.

Solution qualitative : Il ne faut pas tronquer les flux RSS !

  • En tronquant ses flux RSS, le lecteur se sent piégé. Il n'a pas forcément envie de quitter son agrégateur de flux (Netvibes , Igoogle) pour venir sur votre site
  • Les visiteurs viennent pour découvrir vos contenus. De ce fait, le nombre de pages vues est plus importantes et la masse de visiteurs est qualitative
  • Le confort de lecture est prépondérant. De ce fait, un lecteur qui va lire le début d'un article sur un outil (agrégateur) et qui va devoir cliquer sur un lien pour voir le contenus dans son intégralité va se lasser de cette opération et ne va plus forcément ouvrir votre flux lorsqu'un nouveau billet sera publié. 

Du pour et du contre !

Comme vous avez pu le comprendre, il y a du pour et du contre à tronquer son flux RSS. Cette synthèse est certes courte mais pourra certainement aider certaines personnes à se décider s'il est utile de tronquer ses flux RSS.

Et vous qu'en pensez-vous ?